Translation

 
   
Isolés en tant que motifs

Mise en scène, lecture Denis Cointe // Percussion Didier Lasserre //
Voix alto Laurent Cerciat // Sons diffusés Loïc Lachaize
Poème de Jean-Christophe Bailly BLANC SUR NOIR

« Ici est racontée une histoire, c'est un plan de cinéma – un homme qui traverse un pont et atteint l'autre rive. Conte d'hiver qui est un hommage ou un adieu à ceux qui n'ont pu le franchir et qui se sont jetés dans l'eau. Leurs noms figurent. Il neige (blanc) et il fait nuit (noir). La neige fond, ce que les mots ne savent pas faire aussi bien, et pourtant on a vraiment souhaité ici qu'ils soient eux aussi des flocons. » Jean-Christophe Bailly

Le public est invité à prendre place auprès des quatre interprètes qui tentent d'ouvrir un espace d'évocations, nourri de présences et d'absences, de traces, de durées. Il est convié à l'expérience d'un déploiement plastique et sonore du poème, susceptible d'appeler ses propres récits intimes.

Résidence MÉCA/OARA du 23 mars au 3 avril 2020
Présentation publique les 2, 3 et 4 avril dans le cadre de l'Escale du livre de Bordeaux
La création aura lieu au cours de la saison 2020/2021

Production : Translation
Coproduction (en cours) : Escale du livre
Soutiens (en cours) : OARA, Glob Théâtre